On découvre les alliances dès l’antiquité et elles ont traversées les siècles jusqu’à nos jours entre symbole et tradition.

L’alliance depuis l’Antiquité

L’alliance apparait dès l’antiquité où on s’échange déjà des anneaux pour représenter l’engagement entre deux personnes, c’est certainement de là que provient l’expression « faire alliance » qui symbolisait ainsi l’alliance entre deux clans. Le Mariage n’était cependant pas à l’ordre du jour, l’anneau symbolisant plutôt une référence à une promesse réciproque d’alliance, et les alliances étaient en fer et on y retrouvait déjà une inscription gravée à l’intérieure de la bague. Elle se portait à l’annulaire de la main gauche, ce doigt possède en effet une veine qui selon la croyance de l’époque reliait directement le cœur par la pression exercée par l’alliance, de plus le côté gauche est celui des sentiments car côté cœur. On retrouve cette tradition aussi bien chez les grecques, les romains, les égyptiens et les hébreux.

L’alliance devient ensuite le symbole des fiançailles à partir du 3ème siècle après Jésus Christ, et on retrouve des traces faisant référence à l’alliance également dans la bible. Le forme circulaire de l’anneau possède une grande charge symbolique, c’est l’infini et l’éternité.

L’alliance au Moyen-Âge

Il est assez courant durant le Moyen-âge que l’intérieur de l’anneau soit orné d’une citation ou d’une inscription poétique. A partir du 13ème siècle l’alliance accompagne la cérémonie religieuse du mariage et elle se porte à la main droite, on en retrouve ainsi trace dans « L’Anneau des Nibelungen », une épopée germanique du 13ème siècle fait référence à l’alliance. Les premières alliances ornées de pierre précieuses voient le jour, plus particulièrement chez les rois et reines.

L’alliance pendant la Renaissance

Les anneaux se rehaussent de fleurs, de coeur et de petits cadenas pour symboliser l’union éternelle et indestructible des deux amoureux dès le 16ème siècle où on la porte à l’annulaire gauche jusqu’au 17ème siècle bien que certains pays adoptent encore le port de l’alliance à droite comme en Espagne, Allemagne, Pologne, Grèce, Hongrie, Russie et Autriche. Aux Pays-Bas, l’anneau se porte à gauche pour les catholiques ou à droite pour les protestants.

L’alliance contemporaine

Le prêtre béni pourtant les deux anneaux, mais seule la femme le porte ostensiblement. L’alliance se diversifie et de nombreux modèles voient le jour, tant en forme qu’en matériaux. On combinent l’or jaune et l’or blanc même si l’alliance est souvent qu’un simple anneau mais l’or est le métal précieux de prédilection pour la célébration de l’amour entre les deux époux. La fin du 19ème siècle fait la part belle au diamant qui devient très apprécié en rehaussant l’anneau nuptial.

L’alliance aujourd’hui

La mode s’est désormais emparé du monde des alliances et alors que jusqu’au début des années 2000, l’alliance était assez mince avec une moyenne de seulement 2 millimètres d’épaisseur; la tendance propose des anneaux plus larges avec en moyenne de 5 millimètres d’épaisseur. L’alliance or jaune qui avait ornées des doigts pendant des siècles se déclinent désormais en une multitudes de modèles et de couleurs plus séduisantes les unes que les autres. On utilise tout aussi bien l’or jaune, l’or blanc que l’or rose ou encore le platine ou l’argent et on trouve de très nombreux modèles formés de plusieurs anneaux.