Les fiançailles n’ont pas toujours été l’occasion pour les amoureux de s’offrir un gage d’amour respectif.

Le port de l’alliance et sa signification

Les alliances étaient à l’origine en fer ou tout autre métal sans valeur mais cela inspira rapidement les créateurs qui proposèrent des alliances dans des matériaux nobles tout en leur conférant des formes plus harmonieuses et artistiques. C’est ainsi qu’ont fait leurs apparitions les alliances en or jaune, or blanc, or rose, or gris ainsi que l’argent ou le platine et travaillées, façonnés parfois pour être ornées de pierres précieuses ou semi-précises incrustées , de diamants sertis. Les joailliers continuent de nos jours à la travailler et en faire un objet d’art, une référence de pureté.

Selon les pays, les époques ou encore les religions, le port de l’anneau et sa composition varient.

Le port de l’alliance en France

L’alliance est par tradition payée par le future mari, mais de nos jours il est courant de voir les couples choisir et participer en commun à cet achat. Cet anneau sont acquis pour être portées tout au log de la vie à l’annulaire gauche, la femme la place ainsi à côté de la bague de fiançailles qui se porte à l’index. C’est ainsi le symbole des serments mutuels des époux et ces deux bagues sont souvent ouvragés dans le même métal ou de style compatible, et celle de la femme est plus travaillées et choisit de manière à refléter sa personnalité. L’alliance n’a pas spécialement à avoir de la valeur mais elles doivent durer dans le temps et pouvoir se transmettre aux futures générations et c’est donc aussi un signe de richesse et de position sociale.

Le port de l’alliance dans les autres pays européens

En Allemagne, en Norvège, en Grèce ou encore en Espagne, l’alliance se porte à l’annulaire droit. Dans les pays slaves, telle la Pologne ou la Russie, l’alliance est portée à la main droite.

Le port de l’alliance au Maghreb

Au Maghreb et plus particulièrement en Algérie, Libye et Égypte, l’homme devant rester humble son anneau est souvent en fer et seule la mariée reçoit une alliance en or; et c’est surtout une alliance entre deux familles qui se porte à l’annulaire de la main gauche. Dans certains pays, le fiancé porte l’anneau à la main droite et change de main après le mariage.

Le port de l’alliance en Israël

En Israël, l’anneau, symbole de pureté, doit être le plus simple possible : il ne doit pas arborer de diamants ou autres pierres. Seule la mariée est obligée de le porter en gage de fidélité et de respect à son époux qui lui peut le garder le jour du mariage et le ranger ensuite.

La particularité chinoise

Les chinois attribuent chaque doigt à un membre de leur famille proche (parents, enfants, frères et sœurs, conjoint) : l’annulaire représente le conjoint puisqu’il est le seul doigt à ne pas bouger lorsque l’on colle ses deux paumes, que l’on replie les majeurs vers l’intérieur des mains et que l’on essaye de décoller les doigts similaires deux à deux. Parents et enfants se détachent de vous un jour tandis que le conjoint est censé rester attaché jusqu’à la mort. C’est pour cette raison subtile que l’annulaire le doigt de l’anneau.

Une jolie tradition hindoue

Les mariages hindous sont très ritualisés et sacrés, plusieurs étapes jalonnent la cérémonie. Ils représentent l’union des deux époux, mais aussi de leurs familles. En Inde, c’est sur le second orteille qu’est glissé l’alliance, celle de l’épouse s’appelle le minji et celle de son mari, le metti. Pour symboliser les liens d’une activité conjointe, les deux alliances sont plongées dans un seau d’eau teintée de manière à apparaître opaque, et elles doivent être repêchées de concert par les nouveaux époux.